Accueil

 Si vous me demandez pourquoi j’ai choisi le métier de psychologue clinicienne, je vous répondrais que c’est pour mieux nous comprendre, nous les êtres humains. Comprendre ce qui nous définit, nos relations au sein d’une structure familiale et nos manières de nous adapter aux difficultés que nous rencontrons. Mon objectif est de pouvoir soutenir chacun face à ses propres obstacles.

Aujourd’hui mon parcours en psychologie clinique développementale me permet d’avoir une vision globale de la personne et de pouvoir la considérer au cours de chacune des étapes de sa vie.

Je sais mettre mes compétences thérapeutiques au service des patients, de leur famille ainsi que de l’équipe pluridisciplinaire qui les entoure. En EHPAD, j’ai su notamment accompagner dans leur difficulté relationnelle une résidente et sa fille à l’aide d’entretiens cliniques et familiaux et d’une réflexion pluridisciplinaire, accueillir la souffrance de chacune et tenter d’apporter un apaisement à leur situation. J’ai également dû rencontrer ponctuellement des résidents à la demande des professionnels pour une évaluation psychologique. Cela m’a permis dans certaines circonstances d’apporter un éclairage clinique voire une vigilance accrue en situation de crise suicidaire.

Créer une relation de confiance avec chacun est dans tous les cas l’outil essentiel sur lequel je base ma pratique.

De mes études, j’ai acquis de solides connaissances dans différents courants et une capacité à mobiliser les ressources à ma disposition, notamment dans la littérature scientifique en ligne. Avec moi, une situation complexe trouve donc souvent des éléments de résolutions.

Ayant une volonté d’enrichir mes compétences, je travaille à inclure les concepts de la psychologie positive dans ma vie personnelle.